Speaker

Margaux Gambier

Margaux Gambier

Etudiante à UniLaSalle, en dernière année du cycle ingénieur et écrivaine

Je m’appelle Margaux Gambier, j’ai vingt-quatre ans et je suis en dernière année de cycle ingénieur. Passionnée depuis toujours par les sciences, notamment la biologie, je me suis orientée vers une classe préparatoire aux grandes écoles en biologie pour laquelle j’ai étudié quatre années à Amiens. Mon dossier m’a permis d’intégrer ensuite le parcours Alimentation et Santé à l’institut UniLaSalle de Beauvais où je me suis spécialisée dans le domaine de la prévention en santé humaine. Atteinte d’une maladie génétique avec laquelle je suis née, j’ai dû composer avec un handicap moteur, apprenant à accepter mes faiblesses pour trouver ma place dans une société validiste. Ma passion pour la littérature, le cinéma et la philosophie m’a aidé à m’élever tout en restant assise dans mon fauteuil roulant. Je suis accompagnée au quotidien par mon chien d’assistance, Hélios dont je raconte les aventures sur la toile. Notre duo me permet d’être autonome dans mes journées et notre complicité n’a pas d’égal. Amoureuse des mots, j’ai écrit mon premier poème à l’âge de huit ans et publié mon premier livre à seize ans. Cette année, j’ai eu la chance de voir paraître mon septième ouvrage. L’écriture m’a permis de m’investir dans des projets fantastiques et d’échanger avec des personnes formidables. Actuellement en stage de fin d’étude dans le département prévention santé de la caisse centrale MSA, je continue en parallèle mes projets littéraires. Ceux-ci sont la création d’une collection de contes adaptés aux enfants ayant des troubles de la mémoire et de l’attention ainsi que la scénarisation d’une série audio. L’équilibre entre les sciences et la littérature me permet de contempler ce monde avec harmonie et j’espère pouvoir vivre l’un et l’autre encore longtemps : la biologie m’a aidé à comprendre mon handicap et la poésie m’a appris à l’accepter. Pour tout le reste, qu’il s’agisse de l’abnégation et de la détermination, je ne peux que remercier mes proches pour m’avoir transmis leur force et leurs espoirs.